Articles

Marseille : l’école de la deuxième chance

A l’aide à l’insertion des jeunes dans le système scolaire 

 

Aujourd’hui, le confinement a renforcé les difficultés des élèves les plus vulnérables. Pour les 120 000 décrocheurs de plus en plus jeunes, qui chaque année quittent le système scolaire sans diplôme, il existe l’école de la seconde chance, un dispositif réussi pour retrouver des bases et une formation.

 

L’école de la deuxième, Zoom ? 

 

Bienvenue à l’école de la seconde chance de Marseille : l’E2C-Marseille qui a ouvert ses portes en 1998, proposant des formations en alternance pour des jeunes sans qualification. Cette année les 4 sites marseillais de l’école accueillent plus de 900 stagiaires tout au long de l’année car à l’E2C pas de rentrée traditionnelle, c’est ce qui fait de l’école, une école différente des autres écoles traditionnelles. L’adhésion est gratuite, une chance pour ceux n’ayant peu de moyens. 

 

L’objectif de l’école de la deuxième chance 

 

L’objectif premier de l’E2C est simple : accompagner les jeunes sans diplôme et sans qualification en leur proposant une formation en alternance où pratique et théorie seront aux cœurs de leur apprentissage. 

école de la seconde chance

L’école et son fonctionnement  

 

À l’E2C de Marseille, la deuxième chance passe par un travail sur la confiance : des formateurs sont présents tout au long de la formation pour les remettre dans un cadre, les rassurer en leur montrant qu’ils savent faire des choses. Avec cette pédagogie originale, l’E2C s’inscrit dans la lutte contre le décrochage scolaire, devenue une priorité à ne pas négliger.

 « Un retour, une réconciliation », c’est ce que nous dit Sana, 16 ans, en décrochage scolaire. Des remises à niveau en maths, français, en informatique… sont alors proposées et de nombreux projets pédagogiques mis en place chaque semaine, visant à développer leurs compétences. 

Ils participent à la validation de celles-ci et ont pour but de développer chez eux notamment la citoyenneté, l’ouverture vers le monde etc…leur inculquant des valeurs et en leur montrant qu’ils sont maîtres de leur destin. 

 

A la sortie de l’école de la deuxième chance  

 

Les résultats à la fin de la formation sont garantis. De nombreux jeunes ont vu leur rêve se réaliser. Tout comme Audrey, 24 ans, qui a rejoint l’école de la seconde chance en novembre 2018 et voulant travailler et se former avec les meilleurs pâtissiers de Marseille, travaille maintenant au côté d’un chef et espère avoir à la clé un contrat d’apprentissage. « Plus de 60% des stagiaires ont terminé leurs parcours de formation »

À l’issue de son parcours, le stagiaire se voit délivrer une « Attestation de Compétences Acquises » retraçant les compétences acquises pendant la formation

 

 

L’E2C de Marseille est donc une école aidant les jeunes sortant du cadre scolaire et professionnelle à réapprendre les bases pour reprendre tout à zéro. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières Vidéos

Reportages

Kiklean Média , le média qui balaie les préjugés

Kiklean Media est un média 100% engagé qui donne la parole aux personnes mettant en place des actions positives envers les autres et la société au quotidien.

Dernières Actualités

News

Depuis la création de Kiklean.net,

nous avons eu la chance de croiser le chemin d’individus aux histoires inspirantes, singulières. C’est donc tout naturellement que nous avons eu l’idée de leur permettre, tout comme à vous, de faire entendre votre voix.

Kiklean Media, le média qui balaie les préjugés.

Kiklean Media est un média 100% engagé qui donne la parole aux personnes mettant en place des actions positives envers les autres et la société au quotidien.
Notre objectif : relayer des histoires, des combats, des visions plurielles et authentiques qui ont du sens.

Prendre le contre-pied des médias énergivores.

Kiklean media c’est avant tout un média positif, une parenthèse de bonne humeur hors du temps. Nous abordons des sujets importants de manière encourageante tout en évoquant des points de vue différents.

 

Car chaque voix compte, la vôtre nous intéresse !